dimanche 6 novembre 2011

La nature est-elle numérique?


La nature est-elle maternelle? Providentialiste? Animiste? Organique? Aléatoire? Chaotique? Mathématique? Mécanique? Numérique et algorithmique? Ou quoi?

vendredi 4 novembre 2011

La nature en fichiers numériques


"Anatomie planétaire", peinture acrylique sur toile, 2008

jeudi 3 novembre 2011

La nature à Mexico


"Quelle nature? Que pensez-vous du Bois de Chapultepec?" Les visiteurs de l'Evento social imaginario au Museo de arte moderno de Mexico répondwnt è ces questions sur les cimaises du musée. La calle Adonde llega?, 1983.

mercredi 2 novembre 2011

Paysage univers


Paysage Cobe, lumière résiduelle du big bang, peinture acrylique sur toile, 2010.

mardi 1 novembre 2011

Nouvelle nature


Paysage numérique, peinture acrylique sur toile, 2000.

lundi 31 octobre 2011

jeudi 27 octobre 2011

Paysage


peinture acrylique sur toile, 2010.

mercredi 26 octobre 2011

Contre l'exploitation du gaz de schiste


Comment prétendre justifier tant de pollution avec une technologie d'exploitation sale et mal maîtrisée, qui menace la santé humaine, seulement pour faire de l'argent (qui va à qui?) Les discours des lobbyistes sont suspects et décevants.

samedi 22 octobre 2011

Bosque de Chapultepec, Mexico


Dans le Bosque de Chapultepec, le parc populaire de Mexico où la population vient en fin de semaine respirer et se distraire en famille, la pollution détruit les arbres. Signalisation imaginaire d'art sociologique en lien avec l'Evento social imaginario - La calle Adonde llega? au Museo de arte moderno, situé à l'entrée du Bosque.
Laisser passer? Imaginer? 1983

vendredi 21 octobre 2011

code-barre en vol


papillon-code-barre. Les algorithmes de la nature.
(photo Claude Hazanavicius)

samedi 15 octobre 2011

Museo de arte moderno, Mexico


Dans le Bosque de Chapultepec, poumon populaire de la ville de Mexico, confronté à une pollution destructrice, le monument national aux Héros. Signalisation imaginaire, Evento social imaginario "La calle Adonde llega?", 1983

jeudi 13 octobre 2011

Bio-numérique


Biotique,bionumérisme, bioprints: nous observons la constitution d'une "nouvelle nature" bio-numérique, constituée de fichiers numériques de l'astrophysique, de la physique, de la biologie, de la génétique, de l'écologie.

mercredi 12 octobre 2011

Nouvelle nature


Après le Nouveau réalisme qui a répondu aux défis de la société industrielle de consommation, sous la houlette de Pierre Restany, c'est désormais la "Nouvelle nature" numérique de notre âge qui s'impose à nous.

mardi 13 septembre 2011

papillons de l'âge du numérique


Chacun son algorithme et son code - unique.
D'ailleurs le papillon zébré me vient du sculpteur Claude Hazanavicius, celui qui sort d'une compétition de Formule 1 s'est posé sur ma main aux chutes d'Iguazu.

mercredi 31 août 2011

L'art dans le ruisseau


Nos amis Béatrice et Bernard Immel poursuivent depuis 1997 un projet étrange dans le petit village français de Cornilhac-Corbières. Ils invitent des artistes chaque année, avec une sorte de tendresse attentive, à y présenter leur travail dans l'esprit du lieu, le long du ruisseau qui traverse le village, souvent à sec sur le pavé. Et voici que pour fêter la 15e exposition de l'art dans le ruisseau, ils publient un très joli catalogue, bien illustré. J'ai beaucoup aimé la démarche, sa modestie, sa poésie et les réponses des artistes qui célèbrent le lien de leur travail avec la nature rurale du lieu.
Sur leur invitation, j'ai répondu aussi à l'appel:

Le livre aussi est un ruisseau d'art

J'ai donc pris un gros beau livre de ma bibliothèque, le "Dictionnaire mondial des images", dont j'avais rédigé quelques articles il y a quelques années. Je l'ai ouvert sur la table blanche de la cuisine. J'y ai glissé entre les pages un certain nombre de fourchettes du tiroir de la cuisine pour lui donner son plein volume textuel, et je l'ai photographié numériquement à contre jour de la lumière de ma fenêtre qui donne sur mon grand fleuve à moi, qui est le Saint-Laurent, dans le Vieux port de Montréal. Vous voyez que cela ne prend pas beaucoup de temps, jusqu'à présent. Puis j'en ai repris les photos sur mon ordinateur, j'ai choisi et saturé les couleurs de la photo la plus contrastée, avec une tablette graphique bien ordinaire, enlevant des pixels avec la gomme comme on enlève du bois ou du lino avec une gousse de graveur traditionnel. Et c'était là. Je n'avais rien de plus à y changer. Vous voyez que ce furent dix minutes bien remplies, mais pas plus. C'est la beauté de ce que j'appelle "les beaux-arts numériques.


www.artdansleruisseau.com

jeudi 28 juillet 2011

mercredi 27 juillet 2011

Nouvelle nature et arts scientifiques


Avec les arts scientifiques nous explorons la nature, nous tentons de l'interpréter, la modéliser, la transformer, la questionner. N'est-ce pas ce que les artistes tentent de faire depuis longtemps? Aussi bien ceux de la Renaissance,que du classicisme, de l'impressionnisme, du cubisme, du futurisme, du constructivisme, etc.
La différence est sans doute dans la dimension sociale plus accentuée des arts scientifiques, qui se mêlent aux débats de société sur les enjeux et défis de notre nouvelle technoscience.

lundi 25 juillet 2011

Le spectacle numérique de la vie


La mathématique de la nature nous questionne. Elle semble régir des lois universelles de la création et de la vie. Elle est capable d'assumer la linéarité, l'arborescence et la divergence, la logique identitaire et les lois du chaos, le déterminisme et la logique floue. Le numérique en rend compte, la modélise et la modifie. Vertige du numérique.

dimanche 24 juillet 2011

Les structures numériques de la nature


L'observation attentive de la nature sous suggérerait facilement que la nature est numérique. Les modèles d'ADN s'y répètent suivant les mêmes codes-barres chez les végétaux, les insectes, les poissons. Et nous ne pouvons manquer de nous étonner des motifs de la fourrure des tigres, des écailles des papillons ou des poissons, des dessins qui ornent la peau des zèbres. Certains ont même voulu y voir le jeu complet des arborescences fractales. Le numérisme nous est suggéré par la nature, comme la géométrie.
Voilà un thème à méditer.

samedi 23 juillet 2011

Codes-barres naturels


Photographie d'un "code barre borealéatoire (jour du centenaire de Parc Canada)" que m'a envoyée mon ami sculpteur Claude Hazanavicius en ce mois de juillet. La nature n'est certainement pas numérique, mais le numérique est une part de la nature. Tout est nature, disait Spinoza. Et il ne l'appelait pas Numérique, mais Dieu.
Merci Claude de m'avoir suivi dans cette exploration photographique du numérique, toi dont les bronzes retiennent la vie intérieure.

vendredi 22 juillet 2011

Museo Nacional de Bellas Artes de Santiago de Chili.


Salle d'exposition sur la nouvelle nature économique de nos paysages. Peintures acryliques de 2000.

mardi 19 juillet 2011

lundi 18 juillet 2011

art sociologique à Lyon


Intervention urbaine. Cinquante signalisations imaginaires et affichage aléatoire. 1983.

dimanche 17 juillet 2011

Signalisation imaginaire à Mexico


La fleur morte et l'homme arbre, deux signalisations imaginaires mêlées aux colonnes et statues du monument national mexicain dans le Bosque de Chapultepec en 1983 - Evento social imaginario La calle A donde llega?, Museo de arte moderno de Mexico.

samedi 16 juillet 2011

Panthéisme


Je reviens sur cette signalisation imaginaire: L'homme arbre, emblématique du sort commun de l'homme et de la nature dont il fait partie. Transformer la nature, c'est transformer l'homme. Détruire la nature, c'est détruire l'homme. Même souffrance à venir pour l'homme et pour la nature qu'il pollue, agresse, prive de son équilibre écologique vital.
Cette signalisation a été installée dans les allées du Bosque de Chapultepec en 1983, dans le cadre de La calle Adonde llega?, Evento social imaginario, Museo de arte moderno, Mexico.

vendredi 15 juillet 2011

Uriburu, l'artiste argentin du vert


Uriburu avec Pierre Restany et moi-même à Venise en 1976. Uriburu vient de colorer le Grand Canal en vert.

mercredi 13 juillet 2011

La flor muerta


Mexico, 1983, Bosque de Chapultepec, En la ocasion de mi muestra en el museo de arte modernonde Mexico . La calle Adonde llega?, evento social imaginario.

mardi 12 juillet 2011

Pollution urbaine à Mexico


Déjà en 1983 la pollution urbaine menaçait de disparition rapide le Bosque de Chapultepec, menaçant la survivance de l'homme lui-même. Voici donc l'homme-arbre dans un écosystème fragilisé.
Signalisation imaginaire: L'homme arbre.
(La calle Adonde llega?, Museo de arte moderno de Mexico).

lundi 11 juillet 2011

L'artiste et l'argent


Je reviens sur le thème de l'argent, devenu obsessionnel, que la nature nous donne et pour lequel nous la détruisons. Absurdité.

dimanche 10 juillet 2011

Le peintre et la nature



Der Mahler - Wozu? Le peintre - pourquoi faire?
Les peintres ont joué un rôle majeur dans le développement du sentiments de la nature depuis le XIXe siècle, dans la célébration de la nature. Ils nous ont appris à la regarder avec étonnement, autrement, à en découvrir la beauté, l'intelligence. Simultanément à l'émergence des grands centres urbains, de l'industrialisation, de son exploitation sans merci,ils ont contribué à notre prise de conscience de sa fragilité. L'écologie d'aujourd'hui leur doit beaucoup. Le land art, la sculpture environnementale ont pris la relève, puis aujourd'hui l'art éconumérique.

Signalisation imaginaire dans un champ à Winnekendonk, Allemagne, 1982.

samedi 9 juillet 2011

Clarté


Clarté et lucidité. Un contact essentiel avec la nature pour penser avec justesse.
Signalisation imaginaire conçue et installée par un collectif d'habitants du village de Winnekendonk, Allemagne, 1982.

vendredi 8 juillet 2011

Wohin? Weiter? Toujours plus loin?


L'humanité a mis un tigre dans son moteur, comme dit la publicité automobile. Toujours plus vite! Toujours plus loin! Mais où, plus précisément? A quel prix? Pour quel progrès? Il semble que nous soyons pris dans une logique d'accélération, supposée nous maintenir en équilibre. S'arrêter, ce serait tomber. L'économie nous oblige. La démographie aussi. La technoscience aussi. Alors, où allons-nous si vite? La nature en fera-t-elle les frais? L'homme? Les deux? Ou la vie deviendra-t-elle meilleure?
L'équilibre de l'écosystème est-il le même que celui de l'économie et de la consommation? Un complexité difficile à gérer.

collectif d'art sociologique avec les habitants du village allemand de Winnekendonk en 1982.

jeudi 7 juillet 2011

Der Anfang eines Erlebnisses


Le début d'une expérience: développer une conscience panthéiste de la nature.
Le champ imaginaire, Winnekendonk, 1982.

mercredi 6 juillet 2011

Signalisation imaginaire à Winnekendonk, suite


Mise en place des signalisations imaginaires par les habitants du village allemand de Winnekendonk en 1982.

mardi 5 juillet 2011

lundi 4 juillet 2011

L'accélération du temps écologique


Les spécialistes soulignent aujourd'hui l'accélération des bouleversements écologiques de la nature. Le réchauffement de la planète, la fonte de la banquise, la détérioration des océans, la pollution des fleuves et des nappes phréatiques, la désertification: ces tendances catastrophiques se font de plus en plus évidentes, mesurables, et nous surprennent en dépassant nos prévisions les plus pessimistes. Le temps de l'évolution humaine, urbaine, industrielle, technoscientifique s'accélère sensiblement aujourd'hui, au rythme des générations et même encore plus rapidement, et se reflète négativement dans les équilibres écologiques de notre planète.
Voilà ce que les habitants du petit village allemand de Winnekendonk ont voulu exprimer par cette signalisation dans un champ en 1982. Le temps devient menaçant.

vendredi 1 juillet 2011

Winnekendonk, signalisation imaginaire


Gegenüber: en face, de l'autre côté. Le champ ,imaginaire, 1982.

jeudi 30 juin 2011

Le champ imaginaire de Winnekendonk


Avec le collectif des habitants du village de Winnekendonk, nous mettons en place les signalisations imaginaires dans le champ que l'un des fermiers nous a offert. 1982

mercredi 29 juin 2011

Le champ imaginaire de Winnekendonk


Réunion préparatoire au café du village avant de placer les signalisations imaginaires choisies collectivement dans le champ prêté au collectif.

dimanche 26 juin 2011

Le laboureur et ses enfants


Travaillez, prenez de la peine :
C'est le fonds qui manque le moins.
Un riche Laboureur, sentant sa mort prochaine,
Fit venir ses enfants, leur parla sans témoins.
"Gardez-vous, leur dit-il, de vendre l'héritage
Que nous ont laissé nos parents :
Un trésor est caché dedans.
Je ne sais pas l'endroit ; mais un peu de courage
Vous le fera trouver : vous en viendrez à bout.
Remuez votre champ dès qu'on aura fait l'oût :
Creusez, fouillez, bêchez ; ne laissez nulle place
Où la main ne passe et repasse."
Le père mort, les fils vous retournent le champ,
Deçà, delà, partout....
si bien qu'au bout de l'an
Il en rapporta davantage.
D'argent, point de caché. Mais le père fut sage
De leur montrer avant sa mort
Que le travail est un trésor.


Jean de La Fontaine

Notre regard sur la nature a beaucoup changé. De la simple exploitation vertueuse, nous sommes passés à un respect écologique qui peut s'opposer radicalement à toute exploitation.

Le champ imaginaire, intervention signalétique dans un champ a Winnikendonk (Allemagne), avec un collectif d'habitants du village. 1982.